Billets d’entrées

Menu

Sautez vidéo

Exposition parrainée par:

Tableaux de Black Brook

 

Pendant plus de vingt étés passés dans le Maine, Katz a peint et repeint un modeste ruisseau du nom de « black brook », qui passe à proximité de son atelier et de sa maison de Lincolnville. Les œuvres de la série Black Brook varient en taille, depuis les petits tableaux intimes jusqu’aux toiles monumentales et enveloppantes. Plusieurs représentent le reflet découpé du paysage environnant sur la surface de l’eau, avec l’image inversée. Au moyen de ce motif spatialement ambigu, Katz évoque efficacement le phénomène de la perception, par lequel les images sont inversées en passant par la cornée mais perçues de nouveau à l’endroit par le cerveau.

L’extrême horizontalité de Black Brook 16, exposée dans la salle suivante, est brisée par une série de touches staccato verticales sur toute la toile et par les bulles d’eau qui interrompent le reflet inversé du paysage. Les épais, et pourtant légers, coups de pinceau qui représentent les troncs d’arbres des rives ressemblent à des apparitions, à des souvenirs qui transpercent l’obscurité impénétrable de l’œuvre. On retrouve les humbles origines de cette peinture monumentale dans les petites études en plein air de Katz, dont une, Étude pour Black Brook 16 (Study for Black Brook 16) (2001), est visible dans cette exposition.

Alex Katz
Ruisseau noir 11 (Black Brook 11), 1990
Huile sur lin
274,3 x 365,8 cm
Courtoisie de Peter Blum, New York